Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Phytosanitaires > Fermes Dephy

Fermes Dephy

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Réseau Déphy dans les Landes

2011: année de création du réseau dans les landes.
Le choix professionnel s’est alors orienté vers le maïs et le désherbage. Depuis, le réseau s’est élargi à d’autres systèmes intégrant la culture de maïs.

12 : nombre d’exploitations composant le réseau.
Elles sont réparties sur l’ensemble du territoire landais.

2 :  coopératives (Maïsadour, Euralis) associées à la démarche de la Chambre d’agriculture des Landes.

50 % : comparé à la référence régionale « Grandes Cultures », c’est le niveau d’économie atteint par le réseau pour l’utilisation de produits phytosanitaires.
Ce chiffre est conforme aux objectifs fixés par les pouvoirs publics. Il fluctue entre les systèmes de culture.
L’objectif est maintenant de pouvoir le stabiliser durablement pour tous les systèmes à ce niveau voire en-dessous.

Vers une analyse multiperformances des itinéraires

Depuis sa création, le dispositif DEPHY est ciblé sur la diminution de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Afin d’évaluer l’évolution dans les itinéraires, l’Indice de Fréquence de Traitement (IFT) a été retenu comme indicateur. Il correspond au rapport entre la dose appliquée et la dose homologuée en tenant compte de la surface traitée de la parcelle. Il est variable selon les cultures, les parcelles, et d’une année à l’autre en fonction des conditions climatiques.


Au regard de leur expérience, dans les Landes, les membres du réseau ont jugé que l’approche par ce seul indice pouvait être limitative.
En effet, il ne rend pas compte du salissement final ou des niveaux de résultats techniques et économiques de la culture.
Aussi, ils souhaitent la mise en place d’autres indicateurs pour donner un aperçu plus global des performances de l’itinéraire.

Indicateurs Phytosanitaires

  • IFT Total, Herbicide, hors herbicide, traitement de semence
  • IFT par unité de rendement
  • Quantité de matière active/ha
  • % S-Métolachlore
  • Pression des adventices
  • Niveau acceptabilité

Indicateurs Environnement

  • Production d'énergie/ha
  • Consommation d'énergie

Indicateurs économiques

  • Coût  désherbage
  • Coût gestion du désherbage
  • Coût mécanisation
  • Produit brut/ha
  • Temps de travail/rendement objectif
  • Impact salissement/rendement

Leviers agronomiques pour une réduction des phytos

Les différents leviers agronomiques pour réduire l'utilisation des produits phytosanitaires mis en place par les agriculteurs du réseau Dephy des Landes peuvent être classés en trois catégories.

Objectif :

Augmenter l’efficience des moyens de lutte disponibles en améliorant leur emploi ou leur positionnement dans l’itinéraire.

Actions :

  • techniques de pulvérisation
  • lutte ciblée
  • utilisation d'adjuvants
  • outils d'aide à la décision (Bulletin de Santé du Végétal)

Objectif :

Mettre en oeuvre de lutte alternative pour remplacer les moyens chimiques.

Actions :

  • désherbage mécanique
  • désherbinage
  • biocontrôle (utilisation Trichogrammes...)
  • lutte physique (broyage des pailles)

Objectif :

Repenser les systèmes de culture pour les rendre moins dépendants aux phytosanitaires. Combinaison de plusieurs leviers agronomiques pour privilégier la prévention et la prophylaxie.

Actions :

  • rotation pluriannuelle
  • introduction d'une culture intermédiaire
  • semis direct
  • semis sous couvert

Contacts

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Marie DENIZOT

Conseillère d'entreprise

Tél : 05 58 85 45 38 - 06 43 59 39 47

Formation

Pour l'utilisation des produits phytosanitaires, connaître les risques, la réglementation et les bonnes pratiques.

Ils désherbent autrement

A Sabres, en zone de sable, dans une exploitation maïs du réseau Déphy, on s'est équipé d'une bineuse à doigts Kress et on positionne le traitement sur le rang.

Retour d'expérience  

Autres initiatives

D'autres initiatives d'agriculteurs qui ont réussi à baisser significativement l'utilisation de pesticides.