Vous êtes ici : Accueil > Votre Chambre 40 > Toutes les actualités > Comment limiter l'impact des fortes chaleurs sur vos animaux ?

Comment limiter l'impact des fortes chaleurs sur vos animaux ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
stress thermique

Voici nos préconisations pour les élevages de volailles, bovins, ovins...

Volailles - palmipèdes

Si la température reste trop élevée pendant plusieurs jours, cela peut induire une baisse des performances (réduction de la consommation alimentaire) et dans les cas les plus graves provoquer de la mortalité.

Voici nos conseils :

  • Gestion de l’ambiance des bâtiments en ventilant, brumisant, pulvérisant
  • Gestion de la litière : si humide et croutée, épandre un acidifiant pour limiter les émissions d’ammoniac
  • Abreuvement : donner de l’eau propre, fraîche, de qualité à maintenir à une température <20°C dans la mesure du possible et vérifier le bon fonctionnement des équipements – Purger les lignes de pipettes et vider les abreuvoirs.
  • Alimentation : favoriser la distribution de l’aliment aux moments propices de la journée
  • Privilégier les zones d’ombre notamment sur les parcours
  • Eviter tout stress sur les animaux pour ne pas avoir une augmentation de la température corporelle


Bovins - ovins

Les épisodes de chaleur ont des conséquences sur leur bien-être et sur les résultats techniques et économiques de nombreux troupeaux bovins, ovins.  

Voici nos préconisations en 7 étapes, pour y remédier.

1 - Assurer aux animaux un abreuvement propre et abondant

  • un optimum de 10 cm/ vache l’été pour 6 cm l’hiver
  • distance maximale entre 2 abreuvoirs 20 m
  • débit 15 à 20 l/minute des abreuvoirs
  • hauteur minimale 7 cm dans l’abreuvoir
  • hauteur des abreuvoirs à adapter au gabarit des animaux
  • privilégier plusieurs abreuvoirs que quelques très gros abreuvoirs peu nombreux

 2 - Mettre à disposition des animaux des aliments appétents

  • distribution des aliments tôt le matin et tard le soir
  • vérifier que les aliments sont à l’ombre
  • nettoyer les refus et le matériel de distribution
  • apporter des compléments minéraux

 3 - Offrir de l’ombre aux animaux en pâture.

  • si absence d’ombre, laisser les animaux dans les bâtiments et privilégier le pâturage nocturne
  • ne pas publier l’abreuvement suffisant à l’extérieur
  • laisser la possibilité aux animaux de rentrer dans les bâtiments (surtout le jour)

 4 - Réduire le rayonnement direct et indirect à l’intérieur des bâtiments

  • concilier les différentes ouvertures pour éviter l’ensoleillement dans les bâtiments tout en assurant une ventilation efficace du bâtiment
  • éviter le rayonnement direct dans le bâtiment
  • obscurcir les translucides par du blanc de maraîcher

 5 - Améliorer la ventilation naturelle

  • ouvrir le plus possible les bâtiments
  • ouvrir les portes et bardages amovibles
  • démonter les bardages hauts et bas si possible

 6 - Utiliser la ventilation mécanique

  •  les brasseurs ou ventilateurs doivent être suffisants sinon risque de regroupement d’animaux
  •  à adapter entre les différents lieux de vie

 7 - Recourir à la brumisation ou au douchage

  • au cas par cas en dernier recours et avec précaution
  • situation à combiner si possible avec une ventilation mécanique

 

Bon à savoir : des solutions existent pour chaque filière dans le but de limiter le stress thermique, mais cela peut demander des aménagements plus ou moins conséquents sur le bâtiment. ► Renseignements : pôle élevage – Chambre d’agriculture landes – 05 58 85 45 25

 

►  Plus d'infos en détail :

:

 

A lire aussiEn savoir plus