Se convertir au bio

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Comment convertir mes grandes cultures en bio ?

Cultiver en bio c'est trouver un équilibre agronomique en se basant sur l'environnement de la ferme pour produire durablement et de manière rentable.

Convertir sa ferme et grandes cultures en agriculture bio nécessite une adaptation complète du système de production : stratégies agronomiques, moyens humains, matériels, stratégies commerciales… Ainsi, si chaque poste d'itinéraire technique doit être repris individuellement pour s'adapter à la production bio.
Il est important d'avoir à l'esprit de conserver une cohérence d'ensemble.

Période de conversion en bio

Pour être vendue avec la mention AB, les cultures doivent être semées au minimum 2 ans après la date de démarrage de la conversion.

Pendant la période de conversion à l'agriculture biologique, la production se fait dans le respect des règles bio sans pouvoir mentionner le label « AB » sur ses produits. C'est donc une période clé qui doit être anticipée.

Productions bio et non bio sur une même exploitation, c'est possible ?

La production bio et non bio est possible sur une même exploitation moyennant les précautions suivantes :

  • Séparation des ateliers bio et non bio (parcelles, stockage, intrants)
  • Utilisation d'espèces et de variétés différentes et « facilement distinguables »
  • Traçabilité sans faille (contrôle de l'Organisme certificateur renforcé).

Elle constitue souvent une étape vers une conversion totale.

Quels sont les intérêts de convertir mon élevage en bio ?

Quelques raisons parmi d'autres de conduire son élevage en bio, toutes visent à retrouver son AUTONOMIE sur sa ferme :

  • avoir un système d'exploitation économe en intrants
  • améliorer la santé de son troupeau
  • produire de manière saine et de qualité
  • augmenter la rentabilité économique de sa ferme.

Obtenir des systèmes cohérents et équilibrés

Les systèmes en polyculture-élevage font partie des systèmes les plus cohérents et les plus équilibrés d'un point de vue agronomique, zootechnique et aussi économique dès qu'un certain degré d'autonomie est atteint :

  • les prairies temporaires intégrées en début de rotation améliorent la fertilité et la structure des sols
  • ces prairies nourrissent les animaux grâce à des fourrages favorables à la qualité du produit
  • les céréales secondaires et les protéagineux, nécessaires à l'équilibre de la rotation, sont très bien valorisés par le troupeau
  • les cultures à haute valeur économique sont vendues
  • les effluents d'élevage fertilisent les sols

Notre offre de services

Diagnostic pré-conversion en AB

Vous souhaitez convertir votre exploitation ou une partie en bio, nos conseillers spécialisés vous aideront à prendre les bonnes décisions.

En savoir +


Contacts

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Emmanuel PLANTIER

Conseiller agriculture biologique

Tél : 05 58 85 44 13 - 06 43 59 39 47

L'INDISPENSABLE

De l'idée à la réalisation de son projet : les informations à connaître pour réussir son projet de production en agriculture bio.

Des fiches techniques pour tout savoir :

  • Comment construire son projet ?
  • Quelles sont les démarches ?
  • Quelles aides financières ?
  • Foire aux questions ?
  • Les organismes de l'AB

Formation

Tout savoir avant une conversion en bio