Vous êtes ici : Accueil > Techniques et Innovations > Productions végétales > Semis direct sous couvert végétal

Semis direct sous couvert végétal

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le semis direct sous couvert végétal, c'est quoi ?

Le principe de base du semis direct sur couverts végétaux repose sur la présence d’une couverture végétale permanente (morte ou vivante) avec absence totale de travail du sol (ou minimale).

Il s’agit d’une technique qui s’intègre dans une vision plus globale du système d’exploitation.

Une histoire de compromis …..

La conduite est fonction de chaque contexte, des conditions de l’année et des objectifs de l’exploitation. Il est donc essentiel pour la réussite de cette pratique de s'adapter en permanence.
Certains agriculteurs ne s’interdisent pas de retravailler le sol ponctuellement (décompactage, impossibilité de semer les couverts végétaux).
 

Principes fondamentaux

  • Absence de travail du sol : le sol est un habitat qu’il faut éviter de perturber
  • Sol couvert en permanence (couverture végétale morte ou vivante)
  • Diversité des cultures et des espèces (dans la rotation et dans les couverts)
  • Production et restitution maximale de biomasse au sol (matière organique végétale ou animale)

Intérêts du Semis Direct Sous Couvert Végétal

  • Régénération de la vie microbienne du sol, microfaune (vers de terre, champignons, bactéries... )
  • Amélioration de la fertilité du sol / humus
  • Restauration  de la structure du sol
  • Limitation de l’érosion
  • Optimisation du temps de travail / mécanisation
  • Maintien puis augmentation des résultats technico-économiques

Clé de réussite : le couvert végétal constitue le point de départ du système et donc de sa pérennité

Faut-il s'équiper de matériels spécifiques pour le semis direct sous couvert ?

Il existe des semoirs spécifiques tant pour la culture principale que pour le couvert végétal.

On peut adapter un semoir à maïs avec à minima un disque ouvreur, un disque de fermeture cranté et un ressort derrière le disque ouvreur pour augmenter la pression.

Pour la destruction du couvert, il existe plusieurs types de rouleaux présentant des avantages et des inconvénients. Le plus raisonnable étant d’utiliser le matériel à disposition dans son environnement proche.


Si vous souhaitez investir dans du matériel neuf, vous pouvez bénéficer de subventions de FranceAgrimer dans le cadre du plan de relance,
notamment pour l'achat de semoir en semis direct et de rouleaux destructeurs. 
En savoir plus


 

Nos services adaptés à vos besoins

Vous souhaitez vous engager dans le semis direct sous couvert végétal, gagnez du temps et de l'efficacité !

  • en vous inscrivant à nos formations spécifiques sur cette pratique
  • en participant à nos journées de démonstration et d'échanges de pratiques en agriculteurs
  • en bénéficiant de références locales  que nous avons établies en accompagnant un groupe d'agriculteurs landais qui pratiquent le semis direct
     

► Contact : Marine SABO - 05 58 79 54 54 - 06 84 50 57 19

 

Contacts

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Marine SABO

Conseillère d'entreprise Agronomie-Environnement

Tél : 05 58 79 54 54 - 06 84 50 57 19

  Se lancer dans cette technique ne s’improvise pas.

Il faut s’informer et se former, rencontrer des agriculteurs déjà engagés dans la démarche, échanger avec eux pour gagner en temps et en efficacité dans la mise en œuvre de ce changement de système d’exploitation.

Formation

Mettre en évidence les impacts agronomiques, économiques et sociaux des systèmes en agriculture de conservation des sols. Envisager cette...

Réussir ses semis de cultures en s'adaptant aux conditions pédoclimatiques, aux types et aux développements des couverts.

Sécuriser et pérenniser le passage au semis direct sous couvert.

Etre performant et autonome sur l'utilisation des couverts végétaux sur son exploitation.

Actualités

Les agriculteurs accompagnés par la Chambre d’agriculture dans cette pratique ont pu échanger concrètement sur le terrain leur expérience.

Tout ce qu'il faut savoir avant de s'engager. Tel était le sujet de la journée technique le 12 novembre à Miramont Sensacq.

Résultats d’essais et principes techniques ont été présentés lors du RDV annuel bio le 15 novembre sur la ferme agricole du lycée de Sabres.