Transformer ses produits

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Vous êtes agriculteur, vous êtes à la recherche d’une plus-value sur une production par la transformation de vos produits. 

Cette activité entre dans le prolongement de l’activité agricole, quand elle est réalisée par vous-même.

Se déclarer auprès de la DDCSPP

En premier lieu, quelle que soit votre activité, vous devez vous déclarer auprès de la DDCSPP de votre département.

  • Pour les transformateurs de produits végétaux ou d'origine végétale, une simple déclaration d'activité doit être effectuée auprès du service des fraudes.

Respecter le Paquet hygiène

Lorsque vous vendez un produit fermier, vous êtes responsable de la qualité sanitaire de vos produits.  La réglementation sanitaire est régie par des règles communes : le Paquet Hygiène. 

Dans tous les cas, les textes de base du Paquet Hygiène sont applicables :

  • règlement (CE) n°178/2002, qui définit en particulier les obligations en matière de responsabilité, traçabilité et procédures de retrait-rappel des produits en cas de non-conformité

  • règlement (CE) n°852/2004, qui fixe les règles générales en matière d'hygiène des denrées alimentaires pour toutes denrées, y compris végétales.

Locaux de transformation

Il est nécessaire de disposer de locaux dédiés, conçus en matériaux lisses et lavables, et respectant le principe de la « marche en avant ».

Des moyens, en particulier frigorifiques, doivent permettre une parfaite conservation des produits périssables.

L’opérateur doit mettre en œuvre les « bonnes pratiques d’hygiène » (nettoyage-désinfection, lutte contre les nuisibles, formation, auto-contrôles, santé du personnel, auto-contrôles, chaîne du froid...), et doit établir et appliquer des procédures lui permettant de garantir la qualité hygiénique des produits (analyse des dangers, analyse des risques et maîtrise des points critiques fondées sur des procédures reposant sur les principes de l’HACCP).

Consulter les guides de bonne pratiques d'hygiènes selon les secteurs d'activité

Commander un guide

Quel statut sanitaire pour mon projet?

Le statut sanitaire de chaque établissement dépend de la nature des produits vendus, de leur quantité ainsi que des circuits de commercialisation.


Pour les ateliers fermiers, trois statuts sanitaires sont possibles et dépendent du circuit de commercialisation :

  • la vente directe permet de vendre au consommateur final son produit sans intermédiaire

  • la dérogation à l'agrément sanitaire (vente à des intermédiaires, dans un rayon de 80 km et en quantité limitée)    ► fiche de déclaration



  • l'agrément sanitaire communautaire qui concerne tous les autres établissements qui manipulent et préparent d'autres denrées alimentaires :► démarches et procédure

  • Deux arrêtés précisant des dispositions complémentaires applicables dans certains comme dans les abattoirs de volailles et les ateliers de découpe :
    arrêté du 18 décembre 2009 (dispositions pour l'approvisionnement direct en petites quantités de produits par le producteur)
    arrêté du 21 décembre 2009 (normes de température de stockage, de transport... et autre règles sanitaires pour les activés de commerce de détail, d'entreposage, de transport de produits d'origine animale et denrées alimentaires en contenant)

S'adapter aux spécificités de son produit

Abattre des volailles

Les volailles et lagomorphes sont abattus dans des locaux destinés à ces seules familles :

  • soit un abattoir agréé CE, permettant de commercialiser la production sur la totalité du territoire de la CE, de procéder à l’abattage de volailles issues d’autres exploitations ou à l’abattage rituel

  • soit dans une tuerie ou abattoir non agrée à raison d’une quantité maximale inférieure à 25000 équivalents poulets/an ou 500 équivalents poulets/semaine. L’exploitant doit être éleveur et les volailles doivent être abattus par lui même ou un autre membre de l’exploitation. Le travail à façon y est interdit, de même que l’abattage rituel et la congélation (sauf dans le cas d’une ferme-auberge).

Les conditions à respecter concernant l'approvisionnement direct du consommateur (ou du commerce de détail) et l'aménagement des locaux sont les suivantes ..... lire la suite 

Notre offre de services

Concevoir et aménager son installation de transformation à la ferme : première approche

Des réponses aux questions essentielles que je me pose sur mon projet d'atelier.

En savoir +

Transformation et commercialisation de produits fermiers : demande de subvention

Un accompagnement complet dans mon dossier de financements de mon projet de transformation ou de vente directe.

En savoir +

Contacts

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Laure BUTHON

Conseillère agri-tourisme

Tél : 05 58 85 45 04 - 06 84 50 56 72

Formation

Etre capable d'utiliser efficacement la Base de Données BD avicole et actualiser les connaissances de la règlementation sur la biosécurité

Connaître et maîtriser la biosécurité pour mon élevage avicole

Conforter ma connaissance des bases pour la transformation du lait à la ferme

Respecter la réglementation pour la transformation des produits et la restauration